Les dégâts aux boucliers devraient compter pour la médaille


#21

Les jeux supernes coutaient plutôt entre 250 et 350 francs en fait. Quand j’ai acheté Zelda ALTP y avait le prix sur la boîte du jeu (en Francs). Je ne me souviens pas du prix d’un jeu mega drive mais l’écart de prix était pas fou non plus.

La N64 avait des jeux plus chers, 400 - 450 Francs.


#22

Tiens une borchure de jeux vidéo de 1992 :
Street of Rage vendu 449 Francs (68,45€) et Thunderforce 3 à 475 Francs (72.41€)… chez Micromania.
https://www.damonx.com/retrogaming-prix-des-jeux-video-cetait-mieux-avant/


#23

Ah donc les jeux à 60€ c’était avant la PS1, my bad. Je pensais que c’était arrivé par la.


#24

En 2010 le concept de GaaS (Game as a service) en était encore à ses débuts : un jeu qu’on achète et qui est mis à jour souvent pour garder le public en haleine.

L’ancien modèle économique consistant à sortir un nouveau jeu toujours mieux une fois par an a longtemps été LE modèle global.

Avec l’avènement du GaaS, les enjeux ont changés, les besoins aussi.


#25

Chez moi, un jeu console était généralement autour des 100 francs suisses. Aujourd’hui, ça reviendrait grossièrement autour des 80 euros. Un jeu PC était rarement en-dessous des 60 francs suisses. Si tu trouvais des jeux moins cher, soit c’était des occases, soit c’était des jeux tellement moisis que même les commerçants évitaient de les vendre plein pot.

Désolé, j’avais pas précisé que je vis en Suisse, du coup je comprends les réactions par rapport au prix des jeux. Reste que pour moi, maintenant, 20 euros pour un jeu qui en plus est évolutif, c’est bien peu de choses.


#26

Et encore faut tenir compte de l’inflation…


#27

Bien vu ! On était déjà 400francs (En même temps c’était les parents qui payaient, on faisait moins attention ^^)

Franchement je serais très surpris qu’un système de récompenses, “pour faire comme tout le monde” apport quoique ce soit de positif à Overwatch. Ca sera ptet même pire, car on les vois venir les mecs qui te prendront la tête à jouer pour leurs récompenses et non pour la win.

D’ailleurs, malgré ces systèmes de récompenses, les autres jeux ne sont pas moins toxiques, proportionnellement.

Bref, récompenser l’égo des joueurs ne changera pas l’intérêt qu’ils portent au fait que tirer sur un bouclier, c’est nul parce que ca rempli pas le kill feed et ca donne pas un POTG.


#28

J’avoue que cet argument est assez puissant. Je l’utilise moi même souvent.

Ce qui me gêne dans l’histoire, c’est que j’ai raté le moment où Overwatch pour Blizzard est passé de “Notre nouvelle franchise importante” à “Boarf, faites moi juste survivre ce truc”


#29

D’ailleurs la surabondance de récompenses, c’est pas une mécanique de game as a service, mais plutôt de F2P. (Même si les F2P sont souvent des GaaS.)

L’objectif c’est de capter le temps les joueurs, pas de leur donner envie de s’investir sérieusement.


#30

Le moment où ils ont eu de la concurrence dans l’esport avec les battles royales.

Blizzard n’est pas habitué à la concurrence. Ils ont ultra dominés l’esport des RTS sans la moindre concurrence viable pendant je sais pas combien d’année. L’esport RTS ne rapporte plus grand chose (pas à cause de la concurrence mais à cause que les RTS ne sont plus à la mode).

Ils avaient frappé fort avec Overwatch mais dans le domaine des FPS/MOBA, ils ne sont carrément pas les seuls.


#31

Et donc ils ont give up ?
Je suis pas un expert en concurrence dans un jeu vidéo, mais dans ma vision très restreinte des choses, le meilleur moyen de peser dans le milieu c’est d’essayer de tenir notre jeu à jour.

Alors les héros et les maps ça va.
Mais le reste…


#32

A part Rainbow Six Siege et Paladins, il y a quoi comme concurrence dans genre FPS à héros ? (C’est une vraie question.)

Après je pense pas que l’état des QP/ranked casus soit à comparer avec la scène e-sport.

Sur Twitch metric, l’OWL s’en sort correctement en terme de vue (150k en moyenne sur ce stage quand j’ai vérifié le w-e dernier.) c’est sur c’est pas la folie et ptet bien en dessous des objectifs de Blizzard, mais pour un genre qui n’a pas la côte, ca me parait honnête. :thinking:


#33

Je dirais pas que c’était mieu avant, ou maintenant.
Les deux époques sont juste différentes.

En revanche, cette tendance actuelle :

C’est un truc qui moi aussi me gêne.
Cette culture de la surabondance et du toujours plus.
D’être obstiné à construire la tour la plus haute, en accordant moins de priorité aux fondations.

Mais au fond, on se plain des modèles économiques actuels des boites de jeux-videos, mais ils ne font que s’adapter à la demande, aux clients.
Parce que je trouve que trop d’importance est accordé aux pourris gâtés irrespectueux. On va bcp plus les écouter car ils gueulent plus souvent et plus fort.

Et forcement, dans la tête des gens, ils vont de plus en plus se dire : “mince, si je reste calme et poli on ne va pas m’écouter. Je suis obligé de gueuler et d’etre un co**ard pour avoir une voix plus importante”


#34

Je suis désolé, mais à toute la bande de David Goodenough : vous êtes tristes.

Ouais les joueurs se plaignent tout le temps. Ouais ils veulent toujours plus.
Oui, ils vont faire la différence entre un event fait de A à Z comme Retribution, ou Uprising ; à la différence de Stormrising qui est à 50% repompé de Retribution.

Mais c’est pas si mal pour vous, bah non, au moins on peu tirer sur des trucs, et puis il y a un omniaque à la fin donc c’est bien non ?

Blizzard a lancé la machine de “je laisse mon jeu mourir en pilote automatique”.
Mais pour certains, on est pas légitime de demander quelque chose.
Moi, joueur d’Overwatch, je ne suis pas légitime d’attendre que mon jeu (Payant je rappelle) ait au moins autant de suivit que les jeux gratuits.

Alors à tous ceux qui sont frustrés des dernières actions de Blizzard pour Overwatch, vous n’avez peut être pas de système de guilde, pas de roleQ, pas d’amélioration de la ranked depuis 15 saisons, le World Cup Viewer a été abandonné pour faire payer les gens, mais bon, vous avez des céréales.
Alors bouffez les et taisez vous.


#35

Overwatch se prend la concurrence des MOBA et des battles royales. Même si c’est pas directement des jeux qui très proches, ils ont assez de points communs pour se faire concurrence.

En fait c’est juste que si un event ne nous plait pas, on ne participe pas. Et c’est tout. J’ai payé Overwatch pour jouer à Overwatch. Les events c’est un truc en plus. Si c’est bien, tant mieux. Si c’est pas bien, tant que ça m’empêche pas de jouer en ranked je m’en fous.

Et si un jour Overwatch ne me plait pas, au lieu de faire un topic sur un forum je lancerais The Witcher 3. Ou Starcraft 2. Ou peut être un peu de Heroes of the storm tiens. Ou n’importe quel jeu que j’ai sur Steam. Ou j’en achèterais un autre. J’ai pas assez de temps libre pour jouer à jeu qui ne me fait pas envie. Et j’ai pas non plus assez de temps libre pour faire un topic inutile sur un forum. Donc autant rentabiliser mon temps.


#36

Ouais bah c’est ce que je vais faire du coup.
Mais ça ne change rien au gâchis que fait Blizzard avec ce jeu.


#37

Boh non ! Je trouve qu’on est pas si triste que ça !

:man_shrugging:

David Goodenough *(en chuchotant)


#38


#39

Me revoilà bande de chômeur ou étudiants en Université.

J’ai vue plein de blabla genre “On en arrive ou il faut récompenser les joueurs pour jouer correctement au jeu” blabla “De mon temps les jeux tu y joué et puis c’est tout”.

Je parle simplement d’une récompense mentale les médailles ne donnent pas de skin, à peine plus d’exp ça n’a rien d’une vraie carotte.

Du bon vieux temps des UT, Quake, CS et tout le bordel la récompense mentale c’était d’être au sommet du tableau des scores, c’était d’avoir un K/D positif.

Sur OW on a pas tout ça, on a nos fameuses médailles d’or merdiques malheureusement elles ne récompensent pas tous les efforts et je trouve ça dommage car l’effet inverse permettrais une amélioration de la qualité de jeu.


#40

Hey, penses aussi au br*nleurs et aux consultants en période d’inter-contrats, aussi !