[Guilde jdr Alliance] Culte des Façonneurs


(Ikali) #21
Ça castagne sec au Comté ! Le sang coule à flot et la rage grandit.

Venez prendre part à la revanche des Thyelnir, on a des myrtilles et de la bonne bière.

Chuchotez-nous !

(Edwàrd) #22
Je suis arrivé dans cette charmante guilde il y'a peu.

Non, vous ne vous trompez pas ! J'ai bien employé le mot "charmant" à propos du Culte des Façonneurs, étrange non ?
En fait, j'évoque ici l'ambiance qui règne dans cette belle équipe. On se sent "comme à la maison" avec beaucoup de chaleur humaine, d'entraide et de fous rires !

Le jeu de rôle avec mes nouveaux amis rôlistes est très passionnant, plaisant, prenant aussi ! Les intrigues sont au rendez-vous et l'atmosphère sombre qui émane de cette secte subliment le roleplay. On retient souvent son souffle, on pousse parfois un soupir de soulagement, de temps à un autre un fou rire nous prend aux tripes ! Tout simplement sublime.

Vous voulez vivre une formidable aventure ? Venez nous rejoindre ! Et devenez maître de votre destin !

(Lornest) #23
*Lornest, racontez-nous la vie d'un cultiste je vous prie.*

Quoi ? Mais vous êtes qui vous ?

*Hum je rédige une gazette sur divers sujets insolites, comprenez bien que vous méritez votre place.*

D'accord, pour résumé : Des timbré(e)s, des manipulateurs d'ombre, des sans-pitiés, des alcooliques, etc quoi ! M'enfin on est tous soudé(e)s comme une grande famille.

*Lornest se retourne et voit alors Amika le fixer d'un regard inquisiteur.*

Oh et une divinité exemplaire ! On a des cadeaux régulièrement par amour envers notre déesse, des alliés de qualité, des fidèles de la comtesse qui s'acharnent pour que tout se passe bien et croyez moi, ils sont grandement récompensé(e)s ! Je vous enverrai la liste.

*Attendez, vous êtes contradictoire vous non ?*

Dégagez avant que je vous cogne misérable, la témérité est d'égal à votre curiosité, cela vous perdra. Hors d'ici !

(Lillyn) #24
Le Comté sort d'une phase animée de conflit et se reconstruit suite à l'attaque du Concile qui a éprouvé les cultistes mais en renforçant leur foi !

Rejoignez nous, et aidez nous à abattre démons et nos ennemis du Concile !

(Rübby) #25
*prend le sujet par la peau du cou et le remonte en tête de liste*

Cesse de couler et fais ton office d'outil de recrutement ! A moins que tu ne veuilles t'attirer les foudres de la Comtesse ? ... Ca serait une mauvaise idée mon gars !

Venez, venez ! On est bien par ici, on forme comme une seconde famille !
Et n'oubliez pas : Les yeux de la Comtesse sont sur vous !

(Amïka) #26
La secte, euh enfin la "seconde famille" si je puis reprendre les dires de dame Ruby Sumethil, vagabonde à Elwynn et Hurlevent en ce moment. Loin de l'austérité du comté de Falwitch, on y rencontre des personnes sympathiques !

Peut être croiserons-nous votre route, en espérant des aventures rocambolesques !

Amika Thyelnir.

(Tituba) #27
Bonsoir, je vous souhaites un UP.

Cordialement le Moine sur une Montagne Perdue.

(Khurgen) #28
La lance atterrit droit dans le mille

Oh hisse on remonte !

(Niarasa) #29
Eyh,
Je ne veux pas dire, mais Amika a un vernie a ongle couleur or.
Rien que ça, c'est une raison de les rejoindre !

(Lillyn) #30
*lance un sort de lévitation sur le sujet*

Retournes donc à ta place, feignasse !

(Nérië) #31
*Au coin d'une des cheminée du manoir de la Dame gît un foyer en pleine activité. De bonne braises et de bonne flammes jaillissent, récemment alimenté d'une bonne dose de papiers. Assez étonnant d'utiliser de tels choses comme combustible, visiblement, c'étaient des papiers ayant pour but de disparaître.
Malgré les belles flammes, un papier demeure rescapé de tout cela, gisant sur le côté de la cheminée, le haut brûlé. Le texte reste encore lisible.*

"Beaucoup de rumeur sur ce comté, sur cet endroit, sur cette Dame. Beaucoup de mal je connaissais avant de venir ici.
J'ai bien cru pendant un temps que tout cela n'était qu'une légende, au vue de l'acceuil fournit lors de mon arrivée.
Cela s'est avéré pendant les débuts, mais bien vite, je me suis retrouvée perdue....

*une partie du texte est brûlé*

Aujourd'hui je ne peux que l'affirmer. Tout ce qui m'arrive en ce lieux me rend fou, plus j'apprend et plus je me conditionne. Plus je tente de m'ouvrir l'esprit et plus la magie qui m'a été confiée me tourmente.
J'ai la net impréssion que le fabuleux pouvoir de réaliser les souhaits ne serait pas plutôt le pouvoir de le faire croire..."

(Lillyn) #32
*Au comté de Falwitch, l'activité semble s'être développée ces derniers jours avec une forte mobilisation des ouvriers pour bâtir de nouvelles infrastructures ou rénover les anciennes. Fait particulier, certains semblent même chantonner et y prendre plaisir*

*Pendant ce temps, dans l'auberge de la fierté du lion, une jeune femme encapuchonnée rentre et commande une boisson non alcoolisée. Une fois servie, elle observe les divers clients de l'établissement avant de se diriger vers une rousse assise toute seule dans un coin*

"Bonsoir, vous me semblez être une personne intelligente... Puis-je prendre un peu de votre temps ?"

(Æsys) #33
*Saisit sa lourde épée et la lève aussi haut qu’elle le peut*

Ta place est au sommet, le sujet !

* Désigne d’un coup de tête la pointe acérée de son arme*

Ici même !

(Arlène) #34
*Dans l'une des petites maisonnées de Brume-Nuit, à Falwitch, une worgen travaille sur d'étranges expérimentations à l'aide d'un imposant bouquin à l'allure ancienne. Jusqu'ici penchée, la femme se relève et s'étire en baîllant*

"Bon sang, ces écritures sont pratiquement illisibles, le précédent propriétaire de ce livre n'en a décidemment pas pris soin ! Regardez moi ça !"

*A ces mots, elle sort une page arrachée du livre, à moitié dévorée par des rongeurs au fil du temps, inexploitable...*

"Bon... Je ne vais pas avoir le choix, il me faut absolument un autre exemplaire si je veux... progresser"

(Amïka) #35
*s'étire*

Ah...La Légion Ardente est enfin vaincue, on va pouvoir prendre des vacances !

" Déesse, on requiert votre présence afin d'organiser le grand évènement pour fêter l'anniversaire de votre culte."

Oui j'arrive, laissez moi me reposer...*souffle d'agacement*

(Edwàrd) #36
* L'écriture est soignée presque raffinée comme si Edward voulait sublimer ces mots tel un véritable bijou. *

" [...] Il y'a quatre mois, jour pour jour, je t'ai rencontré ma tendre Jennifer. J'ai eu également la chance inouïe de rejoindre une nouvelle famille et de servir la Dame.
Je brûle de reconnaissance envers elle, Jennifer, la Déesse a bouleversé mon existence jusque là précaire.
J'ai donné du sens à ma vie même si cela ne s'est pas fait sans blessures.
Je protège désormais les miens, le cœur vaillant et le regard vif, quand la nuit téméraire enveloppe le Comté de son voile obscur et pesant.
Et puis il y'a toi, ma douce Jennifer, toi qui est à la fois mon cœur, mon âme et mon souffle. Tu es ma raison d'être et mon bonheur de vivre [...] je t'aime de toutes mes forces.
Le Culte a façonné mon destin...
Je suis un homme nouveau. "

(Amïka) #37
25/01/2018 09:20Publié par Edwàrd

Le Culte a façonné mon destin...
Je suis un homme nouveau. "


Bien que votre comportement impulsif puisse en surprendre plus d'un, Edward Rocden, sachez qu'il s'avère être un atout au combat.

Ce que je voulais vous dire et bien...Tuez le , lui là en face de moi !

(Edwàrd) #38
Une partie de mon escouade n'a su vous protéger, Mère Façonneuse...
Même si ces brigands n'étaient pas nombreux, c'est une aberration !
Dois-je tuer également les deux miliciens concernés pour l'exemple ?
Je suis à vos ordres, Déesse, et je ne peux tolérer ne serait-ce qu'un écart à votre encontre.

(Chakazulu) #39
Il serait humainement concevable, selon une certaine définition, de nous voir comme concurrents. Ce n'est de toute façon pas la vision que j'en ai.

En revanche, il ne serait rien de plus que malhonnête de ne pas souligner que ce Worgen façonne les mots comme Ursoc aiguise ses griffes ; avec force, maîtrise et dévotion.

Edward aux mots d'argent.

(Edwàrd) #40
Nous comptons également de nombreux amis et alliés qui nous soutiennent et nous épaulent, vous semblez en faire partie, ou du moins le vouloir, et c'est tout à votre honneur que d'être parmi eux.

Merci pour vos éloges, celles-ci me rappellent à quel point le Worgen que je suis maintenant est à mille lieues de celui que j'étais auparavant !