WoW Classic - Organisation des royaumes européens

On en sais rien, nous n’avons pas accès a leurs données prévisionnelles, l’un comme l’autre ne sont que spéculations.

oui malheureusement.

Mon petit doigt me dit qu’ils sont en sueurs, mais ça ne vaut rien, juste une intuition.

La décision de lancer des serveurs européens démontre l’étroitesse de la pensé d’un américain concernant les territoires autres que les leurs.
L’Europe a leurs yeux n’est pas plus grand qu’un pays alors pourquoi y aurait-il donc plusieurs langue à y être parler.
Cette décision a été prise par des personnes dont la culture et l’ouverture au monde et inversement proportionné a leurs soif de profits.

Mon envie de rejouer sur un serveur officiel à Wow Classic est ébranlé par cette annonce qui si elle avait été annoncée depuis le début aurait fait bien moins de déçu.

Dire que s’il n’y a pas de grande quantité de joueurs, l’expérience sera moins bonne, n’est qu’un moyen détourné pour ne pas localisé les serveur par pays afin de réduire le coup de fonctionnement.
Je joue sur un serveur ou la population a longtemps avoisiné les 500 joueurs et l’expérience y été tout a fait convaincante. Au contraire trop de joueurs donnera plus une impression de sorties de bureaux aux heures de pointe. le coté sauvage de certains lieux seront affecté.

Si la problématique est financière alors pourquoi ne pas fusionner des serveurs peu peuplé Battle for Azeroth pour les mettres à profit de WOW Classic ?

Je n’ai rien contre les autres pays d’Europe et j’ai beaucoup de respect pour chacun d’eux, mais il est vrai que l’aventure sera beaucoup moins prenante si je n’arrive pas discuter avec les joueurs que je croiserais en jeu.
C’est cette état de serveur unique qui m’a fait arrêter d’autre MMO encore d’actualité.

Merci à Blizzard de sortir de cette mentalité comptable appliqué sans avoir pris la peine de faire un tour d’Europe pour vous rendre compte de notre richesse…

4 mentions « J’aime »

Aouch :confused:

Mon soutien aux personnes concernées, sans doute nos CM mais aussi aux autres, c’est franchement moche.

Les « serveurs européens » vus par la sociolinguistique

L’annonce de la gestion des serveurs de la zone Europe crée polémique et je voudrais apporter un point de vue extérieur au jeu : celui de la sociolinguistique, branche des sciences du langage s’intéressant aux contraintes langagières que les locuteurs rencontrent en fonction des groupes et sociétés auxquelles ils appartiennent ainsi qu’en fonction des interactions sociales qu’ils sont amenés à avoir.

Dans une société donnée, lorsque les locuteurs n’ont pas forcément les mêmes pratiques langagières (différents « dialectes », voire différentes langues), il peut se passer deux choses. Soit toutes les langues sont reconnues comme équivalentes (souvent car les locuteurs sont eux-mêmes bilingues ou plus) ; cette situation n’est souvent possible que parce que le nombre de locuteurs est équilibré et que les fonctions des différentes langues sont les mêmes (elles peuvent être utilisées à la maison, à l’école, dans les médias…) Soit ce n’est pas le cas…

Dans la majorité des pays, on constatera que ce n’est pas ce qu’il se passe. Une norme langagière s’impose très vite comme étant la norme « haute » de la communauté (celle majoritaire ou considérée comme le meilleur « véhicule » de communication), les autres variantes ou pratiques deviennent considérées comme des normes « moyennes » ou « basses ». Les différentes langues se trouvent alors cantonnées à certaines pratiques sociales, comme par exemple n’être parlées qu’en famille (guilde ?), que dans certaines régions comme le parler « picard » (un chan dédié dans le jeu ?)… On parle alors de phénomène de « diglossie », les langues sont hiérarchisées entre elles et cela entraîne indirectement une hiérarchisation des locuteurs par catégorisation puis essentialisation. Simplement avec l’exemple de la France, on notera les « jugements de valeur » sur les problèmes de liaison et d’orthographe ou simplement l’exemple lexical de l’opposition entre chocolatine / pain au chocolat / croissant au chocolat / couque au chocolat…

Ramenons cela, à l’échelle de serveurs européens ; il est fort à parier qu’il se crée ce phénomène de diglossie sur chaque serveur, une communauté imposant sa norme, en fonction de son nombre (francophones, germanophones, anglophones, hispanophones…) ou du statut qu’ils accorderont à une pratique (comme considérer que l’anglais est la seule langue qui doit s’imposer à tous). Ces phénomènes de diglossie sont très importants à comprendre car ils induisent des situations d’ « insécurité linguistique » et ceci n’est pas anodin. On distingue alors trois types d’insécurité qui, dans le cas du jeu pourrait grandement réduire le taux de rétention de joueurs, surtout sachant le besoin de communication qu’implique Wow Classic :

L’insécurité statutaire quand on sait ne pas s’exprimer dans la langue attendue.

L’insécurité formelle quand on sait ne pas maîtriser « parfaitement » la forme attendue de la langue statutaire.

L’insécurité identitaire quand on sait que l’on parle dans une langue associée à une minorité non légitime (aux yeux de certains).

Associé à ces phénomènes, on retrouve également la notion de « glottophobie » terme que l’on doit à Philippe Blanchet (Rennes II), qui consiste en toute forme de discrimination liée à la pratique langagière de l’individu discriminé ; discrimination aujourd’hui punie par la loi. Peut-on éviter les discriminations ? Probablement que non. Peut-on les réduire ? Assurément oui.

Aucun joueur n’a envie de se retrouver dans une de ces situations et s’il est vrai que beaucoup de gens sont tolérants, ces situations seront bien plus exacerbées avec des serveurs européens que les simples critiques sur l’orthographe ou le langage sms (qui ne sont que du formel, pas du statutaire, ni de l’identitaire).

Je trouve très dommage que Blizzard ait pris ce genre de décision quand c’est un Américain qui est le père de la sociolinguistique (William Labov, pour ceux que cela intéresserait). Ne serait-ce que pour respecter la loi, Blizzard doit prévoir la localisation des serveurs.

C’est un avis parmi tant d’autres, mais je tenais à le donner et j’aurais aimé pouvoir l’écrire également dans les autres langues européennes ; malheureusement… je ne fais pas confiance aux traducteurs automatiques.

21 mentions « J’aime »

Respecter quelle loi ?

Que veux-tu c’est la mentalité USA. Chez eux c’est eux et les restes du monde. pour eux il n’y a pas de France, Allemagne etc etc.

On peut supposer que le projet de loi anti-loot boxes du sénateur Hawley ne doit pas faire plaisir à Activision.

J’ignore si ce projet a la moindre chance (mais on ne sait jamais…) ; si c’est le cas, l’une des franchises-phares d’Activision pourrait rencontrer des difficultés.

Après, évidemment, on peut mettre les licenciements dans le tableau. Au passage, quelqu’un sait si Diablo Immortal est validé par le gouvernement chinois ?

Ce qui n’est vraiment pas mon problème. Qu’est-ce que je pourrais bien y faire, hein ? Je suis là pour jouer. Enfin de moins en moins…

Cela se reflète jusque dans ces choix affectant le game play à un niveau fondamental.

je ne sais plus quoi dire.

Le salaire annuel de Robert Kotick tourne autour de 30 millions $ par an.

Au Japon, il y en a eu qui ont réduit leurs propres dépenses pour leurs employés.

Pour recevoir, il faut donner.

Ça fait presque une semaine que cette annonce a été postée et on a toujours pas eu le moindre retour officiel d’un bleu sur les forums FR.

Ça coûtait quoi d’écrire un communiqué bateau du genre:

“Merci pour vos retours. Nous avons bien lu vos messages et les avons fait remonter à qui de droit. Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons des nouvelles à vous communiquer sur ce sujet.”

C’est trop vous demander un petit signe de vie ?

Ce manque de réaction ça donne vraiment l’impression de s’adresser à une entité complètement désincarnée et déshumanisée.

C’est quoi le plan ? Vous espérez que ça va se tasser tout seul en faisant l’autruche ?

Plus le temps passe et plus ça nous donne l’impression d’être des clients de seconde zone dont les têtes pensantes de Blizzard ont l’air de se moquer éperdument.

5 mentions « J’aime »

Le poing en l’air !
On est encore là!

Ce genre de réponse ils peuvent se les garder ! Maintenant il est temps de donné une réponse clair et précise. afin de savoir si je reste sur serveur privé ou pas.

1 mention « J’aime »

J’ai trouvé ça en farfouillant un peu et la tendance sur le long terme lest plutôt dans le rouge.

C’est facile d’imaginer Kotick en sueur qui se base la dessus.

_https://m.zonebourse.com/ACTIVISION-BLIZZARD-3780631/

(Tout en bas)

Le post allemand il me rend fou.
A n importe quelle heure de la journée t as quelqu’un qui est en train de répondre.
Je comprend rien en allemand mais ces gens sont monstrueux

/respect :de:

3 mentions « J’aime »

'tin, je savais bien que c’était un sujet de thèse :

Blague à part, merci pour ce cours accéléré de sociolinguistique appliquée (comme j’ai peur de tomber sous le coup de la critique formelle je vérifie l’orthographe du mot). Ça change un peu des leçons sur le layering …

En partant de ça ils auraient presque raison du coup pour les serveurs EU.

non car ils vont perdre encore plus ! alors qu’il localise les serveurs et là ils pourront souffler, mais si ils continuent comme ça les licenciement n’ont pas fini

N’importe qu’elle loi qui va les limiter dans leur optique game as a service, est un problème, pour eux, donc oui je pense.

Pas vraiment vu que le “problème” a l’air d’être le long terme, donc perdre des joueurs qui pourraient, potentiellement rester 2 ans sur le jeu, au profit d’une économie court-termiste est a côté de la plaque.

1 mention « J’aime »

De toute façon on a plus qu’à attendre leur réponse

Meilleur post en faveur des Royaumes localisés de tous le forum (après les miens, ofc !)

2 mentions « J’aime »