L'identité de la Horde, et ce qu'il en reste

C’est un sujet sur lequel j’avais envie de discuter depuis un moment maintenant.

Comme beaucoup de joueur, j’ai longtemps été très attaché à l’identité de ma faction de cœur : la Horde.

Pour contextualiser un peu, j’ai découvert l’univers de Warcraft bien plus jeune avec Wacraft 2, et à l’époque j’avais choisi les méchants un peu au hasard. Et en avançant dans la campagne, la culture et l’histoire des orcs m’ont vite passioné. Elles étaient enrichies par le manuel qui contenait une partie lore (avec les illustrations de Metzen), et c’est un peu l’histoire de cette faction (même plus que le gameplay) qui m’ont entraîné à suivre la franchise. Du coup, à mes yeux la Horde est indissociable des orcs, qui en sont les fondateurs et la colonne vertébrale.

Cependant, les récents ajouts ont fini de me convaincre que les responsables du lore avaient (volontairement ou non) donné une drôle de teneur à leur contenu : ils ont fini de détricoter l’identité de la Horde.

Alors oui, la Horde a eu plusieurs identités. Et forcément, on en a pas tous la même vision. Je vais donner rapidement les miennes avec ce que je trouvais cool, et je sais qu’elles sont purement subjectives.

Dans Warcraft 1&2 la Horde s’articule autours des Clans orcs, qui sont conquérants, sauvages, violents et corrompus par la légion. Chaque clan dispose de sa culture. Rapidement, on distingue une volonté d’émancipation face à la Légion qui sort la Horde de l’archétype de méchant décérébré. On a un peu ce qui va devenir le ciment de la Horde : la force et l’honneur (dans cet ordre), avec le choix de s’affranchir de la tutelle de la magie démoniaque, mais en allant quand même jouer du côté de la nécromancie, pour ne pas faiblir trop.

Dans warcraft 3, la Horde s’articule toujours autours des orcs. Cependant, on trouve un substitut plus honorable aux pratiques précédentes avec le retour de la magie chamanique. On a une incarnation cohérente pour la prépondérance du recours à la violence reste pondéré par un important sens de l’honneur. Les orcs trébuchent souvent, mais ils parviennent par eux même à trouver les ressources pour en terminer avec leur passé démoniaque. La Horde s’élargie à deux peuples alliés qui partagent la même culture tribale et chamanique. Ils balancent toujours des mandales pour se faire un place dans un monde qui ne veut pas d’eux.

Dans Wow, on a une Horde qui ressemble beaucoup à celle de Warcraft 3 à laquelle sont adjoint les Réprouvés. Ils ne sont pas complètement intégrés dans celle-ci et forme une espèce de sous faction à part (représenté par les réputations qui ne sont pas les mêmes en fonction du continent de départ). On a un trio Cairne / Thrall / Vol’jin plutôt pacifistes à qui il manque, à mes yeux un représentant de la Horde historique qui ré-apparaîtra plus tard en la personne de Garrosh. Malgré l’adjonction des elfes, on reste toujours pour moi à ce niveau sur une Horde avec des valeurs tribales, à laquelle se greffe des « alliés de circonstances ».

A partir de Cataclysm, on a un nouveau schisme important. Garrosh chef de guerre, on a un retour de la Horde conquérante, mais encore honorable, qui affiche clairement que les elfes et les Réprouvés sont bien à part. Personnellement, c’est sans doute une des incarnation de la Horde qui m’a le plus plu. On retrouve le côté violent avec une Horde qui ne s’excuse pas d’exister où les orcs sont une force avec laquelle compter. Mais sans aller dans la dépravation démoniaque ou autre corruption malvenue.

Dès MoP, c’est moins chantant pour moi. De fait, le côté conquérant (et ce sera toujours le cas par la suite) est assorti de corruption (ici aux DTAs), de massacres gratuits, bref de comportements qui sont indéfendables. Après avoir sorti la Horde de l’emprise des démons pour rendre la faction plus honorable dans Wacraft 3, les scénaristes la font re-tomber dans ses pires travers de façon à ce que les joueurs de la Horde renversent leur propre chef. En gros, ce qui s’avérait nuancé avant devient manichéen : la Horde que je connaissais (celle des orcs) redevient les méchants qu’il faut combattre, même si c’est le camps que nous avons choisi de jouer à la base.

Et à la fin de MoP on a donc la nouvelle-nouvelle Horde. Celle de Vol’jin. C’est celle-ci qui m’a fait sortir de mon headcanon : en fait, la Horde ne s’articule pas sur les orcs et leur culture tribale. La Horde, c’est une association de peuples brisés et opprimés, des victimes qui cherchent à se reconstruire. Sous le regard bienveillant de l’Alliance. C’est dans cette « grande fratrie » qu’évoluera désormais la Horde, bien qu’on a du mal à saisir ce qui rapproche les Gobelins des Taurens, ou les Sombrelances des Elfes de Sang…

WoD ne fait qu’enfoncer le clous puisque ce qui s’approche le plus de ma vision originale de la Horde honorable fait office de principal antagoniste. Antagoniste qui sera bien entendu vaincu et soumis. A Légion et BFA, c’est Sylvanas qui prend les rennes, les hordars ne sont plus que des fantoches tout juste bons à massacrer quand on le demande, se faire vaincre et à se mutiner dès que le vent tourne (encore).

Alors tout ce pavé pourquoi? N’aurait-on toujours pas digéré la chute de Garrosh? :wink:

Et bien en fait, la principale raison, c’est le traitement infligé au Réprouvés aujourd’hui rappelle en écho celui des orcs hier. J’ai fais les quêtes où l’on demande à Calia d’aider les Réprouvés, et j’entends qu’elle fera partie des instances dirigeantes de la Horde. Et donc, autant je conçois que la Horde n’a jamais formé un tout homogène, mais j’ai la nette impression que même ses sous ensembles sont désormais dénaturés.

Comme je l’ai dit, les orcs combatifs sont des méchants de services, chair à canon sans cervelle, sans plus d’honneur ni d’importance. Les réprouvés dont l’essence était la vengeance seront désormais en phase de psychanalyse avec Calia pour redevenir de gentil habitant de Lordearon. Il y a bien longtemps que les Elfes de Sang qui sacrifiaient leurs principes à leur survie sont entrés dans la grande famille de la lumière rédemptrice. Les gobelins eux même perdent leur dirigeant bordeline au profit d’un commerçant plus bienveillant…

Bref la ligne principale dénature l’essence des races qui compose la Horde. Et elle converge de plus en plus avec la ligne moralement acceptable de l’Alliance pour des raisons qui me dépasse. Alors que justement, la principale force de Warcraft 3 était de nous présenter des peuples de fictions, antagonistes, avec leurs valeurs propres.

Je ne sais pas si d’autre ont cette même impression, mais surtout, je me demande s’ils ont éventuellement des éléments sur ce qui peut pousser les responsable du lore à se foirer autant sur la ligne directrice alors que même sur BFA, la plupart des quêtes des zones sont toujours de plutôt bonne qualité.

Et ce que je trouve dommage, c’est que je pense qu’il n’y aura plus de retour en arrière, à moins qu’ils sacrifient une portion du gameplay à l’histoire en faisant exploser le système de faction ce qui permettrai à nouveau aux orcs d’être des orcs et aux réprouvés d’être des réprouvés.

Ce que j’appelle de mes vœux mais qui, je le sais, ne se produira pas.

21 mentions « J’aime »

C’est la horde que j’aimais, que je chérissais même. Déjà à l’époque je causais pas au réprouvés ce qui donna de grands moments rp ^^. C’était une époque bénie où je n’aurais foutu les pieds dans l’alliance pour rien au monde!

celle là j’en ai rêvé…

ça me rappele les paroles de Drek Tarr à Garrosh quand il décline son offre d’entrer les loups de givre dans sa nouvelle horde
" However, Drek’Thar declines, citing a refusal to work with the [Forsaken]. He references his own dark past, contrasting the regret and remorse he feels to the unrepentant actions of the Forsaken."

On est clairement dans une horde aseptisée qui perd son identité, et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Pourtant il est possible de garder une identité à une faction/race sans entrer dans le concept bipolaire de guerre. GW2 l’a fait, les charrs ennemis d’hier, sont aujourd’hui des alliés, c’est pas pour cela qu’ils ont perdu de leur esprit belliqueux!
Une horde de garrosh sans la peste, avec l’honneur et les traditions orcs aurait été top. Et son esprit est parfaitement illustré dans le nouvelle « le guerrier », où l’on comprend que garrosh agit pour son peuple (avant mop) : une horde survivaliste.

1 mention « J’aime »

Jamais compris en quoi c’était un truc déshonorable. La peste version réprouvée c’est même pas une peste au sens de Wc3, ya rien d’insidieux qui te tue dans ton sommeil, c’est juste un gros baril d’acide que tu balances sur l’ennemi comme un vulgaire rocher enflammé au napalm avec des résultats similaires. En plus ça se contre assez facilement avec des masques, c’pas comme si l’ennemi n’avait aucune chance de rappliquer…

1 mention « J’aime »

Je sais pas, le Garrosh honorable n’aimait pas la peste, d’ailleurs sans dire de bêtises, il laisse un sbire pour vérifier qu’elle soit plus utilisée…
Ce même Garrosh tue un officier qui a balancé une bombe de mana sur un refuge kaldoreï en lui apprenant à voler depuis les ponts suspendus de Thunderbluff .
La peste? c’est une arme chimique, une arme de lâche. le Garrosh en question n’hésitait pas à aller au charbon, j’ai mémoire d’un cleave légendaire à la proue du zeppelin gobelin sur un wyrm undead!

Nan! tu as vu à Lordaeron? les ingénieurs gnomes n’ont pas réussi à trouver le « secret » du masque ^^, pas encore…

En quoi balancer de l’acide est plus lâche que de balancer des rochers enflammés ? Garrosh a pas interdit les démolisseurs que je sache.

1 mention « J’aime »

le garrosh honorable c’est celui a deja decider qu’il faut utiliser les reprouver en les envoyant s’ecraser comme des lemmings sur gilneas car « apres tout vous devrier de toute facon pas exister abomination »?
nan parceque bon, le garrosh honorable… a jamais eux d’honneur sinon a stonetalon ou c’est juste fiabidule qui en a fait qu’a sa tete^^’

on parle d’un mec qui a tellement d’honneur qu’il avait pas de pblm a voir son clan se faire massacrer a bc je rappel ^^’

oui, c’est ca
pas comme si la magie existait hein?
que les arme a feu aussi hein?
nan, c’est vrai qu’on a droit qu’au bout de metal/bois pour ce taper dessus avec --’

pour ca que les muhonna on tuer la horde, ils soon rester a l’age des caverne

des dansseuse jvous dit

tu veux qu’on rappel la nouvelle qu’il a avec baine? ou il se fait mettre en pls lui et ses korkron par des quillboar? ^^
j’avous que ca cleav etait legendaire la XD

6 mentions « J’aime »

Notre faction est morte et enterrée de toutes façons maintenant, faut s’y faire. (ou toute proche de l’être si on garde espoir en Talanji et ce genre de persos)

Pourtant il aurait suffit qu’ils sachent lire et comprendre des mots simples chez Blizzard, mots qu’ils ont eux mêmes élevés au rang de devise de la Horde en plus, Force et Honneur. Et dans cet ordre comme dit Grabuge.

Savoir faire preuve de force, s’imposer pour obtenir une ressource, un territoire ou artefact qu’on juge utile pour nos peuples, sans avoir de comptes à rendre (à part au sein de la faction) mais sans pour autant devenir des macaques qui cassent tout et tuent femme et enfants pour y arriver car c’est la qu’intervient l’honneur. Voila c’est tout ce qu’il y a à piger, ça permet d’avoir du « morally grey » normalement mais encore faut il savoir comprendre ces mots comme j’ai dis, puis savoir écrire à partir de cette base, ce qui n’est clairement pas leur cas chez Blizzard.

Après il n’y a pas que la Horde à viser, l’Alliance aussi devrait s’endurcir un peu et retrouver certains aspects perdus. Par ce que forcément, la moindre petite tâche grise semble 10 fois plus sombre qu’elle ne l’est si on la fout au milieu de la lumière pure et infaillible.

10 mentions « J’aime »

ben quoi? c’est comme les démons, ils servent à ça ces bouts de corps ^^, la chairs à canon et ça épargne la vie de vrais soldats de la horde ! :kissing_smiling_eyes:
Et puis faut pas oublier un truc…ils sont déjà mort!

Il était déprimé! ça arrive à tous le coup de cafard!

c’est exactement ça, d’ailleurs Alleria venant au secours de l’Exodar décrit trés bien ma conception de la horde :

« C’est des sauvages mais ils savent se battre! »

C’est ce que beaucoup de hordeux ont oublié en effet, et ils se glorifient d’une faction « evil » qui ne l’a jamais été à la base (depuis Thrall dont je rappelle le discours fondateur de la nouvelle horde), tu as très bien décrit, à l’instar de Grabuge, ces deux mamelles oubliées, Force et Honneur lorsque l’on suit une banshee débile alors que d’entrée de jeu on devrait lui mak’gora sa face!
Mais entre les fanatiques de la horde noire qui remplacent le fel par la peste et autre sal*perie comme le MC et le raise undead (la bonne méthode fléau quoi!)…il est claire que cette horde là est perdue, le genre de horde où un chef pouvait tenir le maelstrom à bout de bras pour l’empêcher de noyer le trefond et détruire le monde n’est plus…

Talanji peut me faire revenir dans la horde, j’ai une auchenaï shadow priest qui ne demande qu’à redevenir la prêtresse de Bwon qu’elle fut, mais par contre, il faut lui laisser les plein pouvoirs! et pas ce conseil de faux c*l incapables.

Y’avait eu un sujet là dessus : Peste, lâcheté et stratégie

Mon point de vue sur le sujet :

Le problème avec la peste n’est pas tellement lié au fait qu’il s’agisse d’une arme de lâche.

Elle est condamnée dans Wow pour les mêmes raisons que les armes chimiques et bactériologiques dans le monde moderne. Pour des raisons assez simple :

  • Elle ne sont pas contrôlables. Une fois dans la nature, le gaz se répand où le vent le mène, et il peut ainsi affecter certes les ennemis visés, mais aussi les alliés, les civils et toutes les créatures vivantes qui seraient dans son périmètre d’action
  • Elles ont des effets rémanents. Un obus conventionnel, une flèche ou un tir de mousquet peuvent abattre ton ennemis du moment. La peste restera et pourra infecter n’importe quel être vivant qui passerait par là pendant son temps d’action qui peut être très long (plus de cent ans pour le chancre d’après les quêtes en Austrivage)

J’ajoute que les orcs ont perdu leur monde à force d’user du fel. Dans ma vision de la race, ça me semble logique qu’ils évitent d’utiliser un truc qui rend les terres conquises inutilisables.

Par contre, ça parait complètement logique que les Réprouvés souhaitent s’en servir, hein ;-).

Je me souviens d’une époque où nous avions quelques guildes à thèmes sur notre serveur. Dans la notre, nous proscrivions les réprouvés et les elfes. :slight_smile:

C’était un peu contraignant car ça obligeait à placer les rerolls ailleurs, mais ça donnait une identité forte.

2 mentions « J’aime »

J’ai connu quelques guildes comme ça sur KT, notamment une guilde sur le thème des chanteguerre, fallait pas être réprouvé et se pointer devant eux…ils te crachaient dessus comme la vraie abomination que tu es…que des orcs! ils avaient un sale team en pvp, quand l’alliance les voyait en face, les mecs quittait le bg!

Pour ma part j’ai connu une guilde troll qui squattait les ruines guribashi et qui refaisait vivre le village entièrement, c’était magique cette époque. Le rp sur la horde a tjs été de mon point de vue plus profond que celui de l’alliance, de mon expérience et sur mon serveur, mais il est plus rare faute de monde. Mes meilleurs moments rp fuirent toujours hordeux, quand je passe le soir parfois à Hurlevent…my god…la nausée!

1 mention « J’aime »

Cette phrase est dite au moment de partir pour l’Exodar côté Alliance et puis allez sur Argus dans le Vindicaar.

Et c’est Vereesa qui le dit, on voit Alleria beaucoup plus tard.

Exact mais le sens est conservé ^^

Sauf que tu t’es tromper de nom, c’est Vereesa qui le dit, pas Alleria.

Bof. Historiquement, lorsque la proto-Horde s’est formée la première fois (contre l’Empire Ogre), c’est avec les pouvoirs chamaniques que les orcs ont pulvérisés la Capitale de l’Empire. Il n’en reste plus rien du tout.

On voit bien (en dehors du délire des Ombrelune) que les la Horde de Fer était capable d’en imposer sans recours au fel ou à la peste.

Lors des assauts, on voit que les pouvoirs des Sombrelances et des Zandalaris bien que clanique/tribaux sont capable de rivaliser avec n’importe quoi.

Moi je pense que chaque peuple a ses armes. Encore une fois c’est ça qui faisait le sel de wacraft 3 : la mise en opposition de peuples très différents (barbares, sylvains, nécromant, féodaux) avec des moyens de combattre différents mais qui rivalisent quand même les uns avec les autres.

La peste est certes efficaces, mais même en jouant cette carte à fond les ballons, ça n’empêche pas Sylvanas de perdre à Lordearon et à Sombrivage. :wink:

2 mentions « J’aime »

pourquoi tu joue une faction qui te donne la nausée ?

c’est…spécial

3 mentions « J’aime »

C’est pas la faction qui lui donne la nausée mais le RP des joueurs de la faction. Enfin c’est ce que j’ai pigé ^^’

1 mention « J’aime »

Je parlais du rp hein ^^, j’ai repris le bon vieux rp sur table et j’ai cessé de croire au rp sur wow, je joue en occupation pour passer le temps au boulot! mais tu me verras jamais co en we ^^
J’ai une sincère affection pour ce jeu et les moments agréables que j’ai passé dessus, mais clairement l’engouement n’y est plus. BFA je suis resté grâce au sombrefers que j’attendais depuis des lustres à l’instar des zandalaris.

T’as le même problème avec les bombes incendiaires et les rochers enflammés des démolisseurs. Le feu ça se contrôle pas plus que la Peste :confused:

Qui peuvent être enlevés, on le voit avec Jaina à Lordaeron. Tu me diras qu’elle est OP, mais bon, une équipe de mages givres fera aussi le taf. :stuck_out_tongue:

1 mention « J’aime »

Je ne suis pas convaincu. Le feu s’arrête de lui même lorsqu’il n’a plus rien à consommer. Il n’a pas la même rémanence. Il est bien plus visible. Faut plus qu’un coup de vent pour qu’il décime ceux qui l’ont envoyé.

Et pour des chamans, le feu se contrôle bien plus que la peste :slight_smile:

Pour moi, le gel de Jaïna est loin d’être permanent. Il suffit de visiter la zone après sont passage, la peste est encore largement présente. Ce que confirme les pnj réprouvés à Austrivage qui parlent de plusieurs dizaines d’années de rémanence.

1 mention « J’aime »

Oui, une zone pestiféré prend beaucoup de temps à se purifier, ou beaucoup d’efforts, on peut remercier le cercle terrestre et le cercle cénarien dans les Maleterres (ou la magie de la nature de Freya au Norfendre), mais là encore cela dépend de chaque souche de peste et ses effets. Certaines souches s’enlèvent facilement, d’autres sont assez vicieuses pour relever d’office en goule les victimes (que les réprouvés ont testé dès Cata), alliés comme ennemis, et en souillant ainsi la mort de ses ennemis, ou pire, de ses amis, il n’y a pas d’honneur. Il y a également tout le trauma après Putrescin.