Le Soleil, la Lumière et la vision

Je rebondis à partir de cette discussion car j’en revenais une fois encore à cette remarque : si d’un côté Elune reste un grand mystère de la cosmologie de Warcraft (Retail) - toujours pas clairement expliquée dans le lore (son rapport ou non à la Lumière, à la lune Dame Blanche, à l’âme-monde Azeroth, aux Titans, et à travers eux le rapport précis entre Arcanes et astres et donc lunes…) - ce mystère-là a au moins le mérite d’être clairement posé.
Les devs savent qu’ils sont attendus au tournant sur le sujet d’Elune.

Or il est un astre pourtant évident, omniprésent, mais tellement présent qu’on oublie sa présence et que les loristes semblent mépriser… Le Soleil.

Cet astre est tellement méprisé de la communauté que tout le monde (sauf moi) se fiche de savoir si le puits de SOLEIL a un lien avec le SOLEIL ou de se rappeler qu’il intervient dans les sorts de Nature du Druide ou les sorts sacrés des Paladins et Prêtres taurens.

  • Mais quelle est donc la nature du Soleil ?

Si WoW plagiait soudain Elder Scrolls, on pourrait alors expliquer l’astre « Soleil » comme une brèche métaphysique vers l’Aetherius d’où s’échappe la lumière et donc la magie (car dans cet univers-là les deux sont en fait synonymes. Pratique).

Or dans WoW il faut reconnaître que l’astre du jour a été copieusement négligé par les scénaristes, ne le mentionnant que comme prétexte esthétique ici et là sans vraiment nous expliquer ce qu’il est, ni même forcément ce qu’il représente pour les races mortelles.

Rappelons quand-même qu’il est particulièrement important dans deux cultures d’Azeroth : les Taurens et les Hauts-Elfes/Elfes de sang.

Depuis Vanilla on sait que les mythes taurens considèrent le Soleil, sous le nom d’ « An’she », comme l’un des deux yeux de Terre-Mère avec Mu’sha la lune.
Leurs répliques de salutations ou bénédiction (PNJ) incluent « Que le Soleil éternel brille sur vous ».
Depuis la fin de WOTLK, les « Marche-soleil », un ordre de moines-guerriers issus du druidisme (récemment redécouvert par cette race), ont développé leur propre interprétation de l’unité de type Paladin en tant que combattant maniant la magie du Soleil. L’essor de cette doctrine ne s’arrête pas là, elle a été accompagnée par l’apparition de « Prêtres du Soleil » (domaine de classe Legion) pour l’unité de type prêtre, également appelés « Voyants » ailleurs. Notez - voyants - on y reviendra.
Chez ces classes, l’énergie solaire se manifeste par l’école de dégâts du Sacré.

Les druides Équilibre sont connus pour utiliser de l’énergie solaire dans leur sort Colère (dégâts de Nature), et le soleil est représenté à peu près à chaque fois dans leur mécanique de cycle de lanceur de sorts, à chaque refonte depuis bien des extensions.

Enfin, le Soleil, sous le nom « Belore », est très présent dans la culture des Thalassiens, en particulier ceux vivant encore en Quel’Thalas c’est-à-dire essentiellement les Elfes de sang.
Il n’aura échappé à personne que les répliques des PNJ font sans cesse référence au même « Soleil éternel » que les Taurens, et plus souvent encore. Kael’Thas avait reçu le surnom de roi-soleil, et toute la lignée régnante des Haut-soleil (Sunstrider), de nombreux noms de famille, comme tout leur royaume est imprégné de son esthétique et de références à son nom.
En effet, toute la culture thalassienne est tournée vers le soleil, mais contrairement à ce que beaucoup croient encore, ce n’est pas qu’un décor pour faire joli.
Chronicles nous rappelait encore (reprenant de plus vieux textes de lore, peut-être l’ancienne description du site) que quand les ancêtres Hauts-elfes furent chassés de Kalimdor par les Elfes de la nuit, ils abandonnèrent le culte de la Lune (et donc d’Elune) d’alors, pour tirer leur force du soleil.
Leur source de magie fut baptisé Puits de Soleil, de nombreux items et visuels officiels (parfois encore niés par une grande partie mal informée des fans (y compris, quelle honte, wowpedia)) rappelèrent le lien de ses eaux avec l’énergie arcanique et l’énergie sacrée - l’énergie de la Lumière. Sa magie permit de figer les saisons dans leur royaume. Elle eut indéniablement un effet sur la flore, dont le dernier ajout au background : l’arbre-mère Thas’Alah, ‹ lumière de la forêt › en elfique.

Voilà pour les rappels.
Mais malheureusement aucun de ces points du lore ne révèle explicitement comment fonctionne la magie solaire. S’il suffit de l’appeler ? de la prier - comme des paladins et prêtres… - Tantôt de le capter ? - comme une vulgaire cellule photovoltaïque…

Aucun ne vient même simplement nous donner le point de vue subjectif des races mortelles à son sujet (à part l’obscur mythe tauren aux Pitons du Tonnerre que j’ai mentionné plus haut, donc.)

Aucun ne nous révèle la nature exacte de l’astre : les sorts et items y renvoyant évoquent tantôt

  • la Nature : rapport à la photosynthèse ? (les fans de Pokémon se rappelleront la capacité Lance-soleil de type Plante)
  • le Feu (sorts de sin’dorei PNJ casters des Cherche-soleil) : un soleil boule-de-feu flottant dans la Ténèbre de l’au-delà ?
  • les Arcanes (peut-être pas directement mais les étoiles et « les astres » sont associées aux Arcanes, reste à savoir si le lore sous-entend que le Soleil est une étoile comme une autre ou non…)
  • le Sacré / la Lumière.

Finalement on retrouve avec le Soleil le même problème qu’avec Elune et la lune : ils semblent régner sur plusieurs énergies primordiales.

Mais sans pouvoir apporter de réponse je vais quand même revenir à la charge avec une vieille théorie, mettant l’accent sur la place de la Lumière.

Le Soleil serait une immense boule ou bloc de Lumière solide

Soleil et lumière, si vous prenez quelques minutes pour y penser, ça fait littéralement partie du concept.

La seule chose qui vous aurait tout ce temps tenus éloignés de cette apparente évidence, c’est que vous considériez peut-être implicitement que la Lumière magique (divine) et la lumière profane sont deux choses distinctes dans WoW.

Et il est vrai que le vieux lore Humain, et toute une partie du fanlore influencé par la théologie chrétienne IRL et l’Univers Etendu Warcraft à la canonicité douteuse, parlent d’une « Lumière sacrée » ou « Sainte Lumière » (Holy Light) comme pour préciser que c’est une lumière « divine » ce n’est pas la lumière de la bougie sur la table ou … du soleil.

La fameuse distinction chrétienne IRL entre Lux et Lumen.

Mais quitte à renverser la table, accrochez-vous bien : il me semble que cette interprétation est incorrecte et dépassée dans l’univers de WoW.

Déjà parce que la « Lumière » est « la Lumière » - dans la culture Draenei déjà bien plus avancée et informée sur le sujet, et dans toutes les cultures mortelles : il n’est plus question de « Lumière sacrée » à part du « reste » des « choses qui éclairent ».
La « Lumière » est « la Lumière ».

Parlons esthétique.
La Lumière des sorts éclaire réellement les personnages - dans le canon du jeu. Les visuels font foi. Les personnages comme Anduin impressionnent les foules grâce à leur halo lumineux sacré.
Le code couleur bien établi et systématique des sorts de Sacré reprennent le blanc et le doré de l’iconographie chrétienne (pour rappel, les couleurs du Saint-Siège sont … blanc et or).
Ces couleurs sont également celles du Soleil, celui dans Warcraft comme celui IRL (le blanc contenant toutes les longueurs d’onde, et le halo jaune-or dû à l’atmosphère).

(A ce titre, comme je l’expliquais dans la controverse sur le Puits de Soleil il y a des années, l’auteure de la (fanfic) nouvelle A l’Ombre du Soleil a fait un gros contre-sens en décrivant un Lor’Themar aveugle aux sorts de Lumière de la prêtresse quel’dorei.)

Parlons maintenant des faits troublants.
Et c’est la race incongrue des Kobolds qui va nous éclairer…
L’absence d’éclairage, l’absence de lumière, fait apparaitre des créatures du Vide. Ceci nous est appris et démontré à Haut-Roc durant Legion.
Or le Vide est lié à l’Ombre comme la Lumière est liée au Sacré selon la cosmo (bancale vous en conviendrez, mais on n’a rien de mieux pour l’heure) de Chronicles qui dicte dans les grandes lignes au moins la cosmologie de WoW Retail désormais.
Si les Kobolds sont à ce point attachés à leurs bougies c’est parce qu’elles sont une source d’éclairage, littéralement une source de lumière … qui les préserve du Vide… l’opposé de la Lumière avec un grand L.
Vous voyez normalement les pièces du puzzle s’emboîter.

Dans la cosmologie Chronicles of Warcraft, la Lumière a été placée à côté de l’élément Feu : or le feu éclaire. Il y a le feu sacré. Mais aussi… les torches, les bougies.

Revenons aux Draeneï et aux préceptes de Velen et Nobundo…
La Lumière donne des visions plus poussées à ceux qui la vénèrent. C’est le cas du prophète Velen, de Xe’ra, des voyants taurens.
Mais nous devrons reconnaître qu’elle va aussi bien donner simplement la vue, la vision du monde entourant un personnage, dans Warcraft.

Les chamans draeneïs et notamment Roués considèrent les Eléments comme un substitut à la Lumière, comme des diffractions de cette Lumière.
Or les mondes mortels sont composés de ces Eléments primordiaux. Voir les rochers, les eaux, le ciel, les flammes, c’est voir des fragments de la Lumière primordiale du cosmos originel de Warcraft, séparés et réorganisés suite à la confrontation avec le Vide.

Le Vide (et les DTA) peuvent certes donner des visions, mais elles sont décrites officiellement comme trompeuses, mouvantes, spéculatives, bref tous les fantasmes nés en l’absence de la vue claire que procure un éclairage… de la lumière du jour ou d’un torche.

Si je perds la Lumière, que je m’en détourne, « je ne vois… que les ténèbres… qui m’entourent… » comme le dit Arthas symboliquement.

Velen parle bien des « porteurs de torche » et dans le monde magique de WoW, les métaphores ont tendance à prendre vie : il faut les prendre littéralement.

  • Voici donc notre conclusion :

la lumière qui éclaire les mondes mortels dans WoW ne sont pas les rayons électromagnétiques de longueur d’onde visible que nous connaissons IRL. Il n’y a pas de « lumière profane » à proprement parler dans le lore, pas à ce qu’on sache du moins.

Il faut donc considérer qu’il n’y a qu’une seule et unique « Lumière », sacrée qui inspire les prêtres et les prophètes, mais aussi qui éclaire au quotidien tous ceux dotés d’yeux en assez bon état pour le sens de la vue.
Ce qui change c’est la façon dont elle est maniée par magie, par des sorts (donc une utilisation de mana, d’esprit…) ou simplement laissée là pour éclairer nos personnages.

La lumière qui éclaire l’environnement des personnages, c’est parfois celle du Feu - dont on a vu qu’il est cosmologiquement proche de la Lumière - mais c’est souvent celle du Soleil !
On peut donc très logiquement déduire que le Soleil est une source de lumière, de Lumière avec un grand L, car lumière profane et lumière divine ne font qu’un.

Enfin, en ouverture aux fans d’Elune, ajoutons que la Lune est aussi source de Lumière, comme le prouvent l’existence des prêtresses de la lune kaldorei (et leurs sorts de Sacré) et les diverses interventions de rayons de lumière lunaire notamment sous les implorations de Tyrande (le combat du donjon la Fin des Temps par ex.)

6 mentions « J’aime »

Hé mais c’est ma théorie!! :stuck_out_tongue_winking_eye:

Plus sérieusement.

Le puits du soleil, je ne sais pas s’il y a vraiment un lien avec le soleil, juste que les quel’dorei ont un culte du soleil ça c’est sur. Mais le puits du soleil est sacré que depuis fin BC. Et le puits est un flacon d’eau magique venant du puits d’eternité, la même eau présent sous Nordrassil. Les sorts solaires sont autant des sorts sacré que des sorts de feu. Par exemple, le rite du feu des taurens s’appel le rite de Anshe, car le soleil est aussi vu comme l’astres des flammes éternels.

Et le druide, à SL il perd le sorts du courroux solaire, pour récupéré le Colère de base. A moins que c’est annulé.

Cette théorie est toujours erronée, en 2020 comme en 2015, ça sert à rien d’essayer hein :innocent: Les sources textuelles et iconographiques dans Warcraft III, WoW BC, WoW LK, Chronicles, WoW BfA, le démontrent.

En dehors du nom ?
Le type d’énergie au moins.

Il y a deux explications possibles pour ça : il pourrait être un capteur de l’énergie du Soleil, ou bien un générateur d’énergie similaire au Soleil.
Dans un sens, il serait un puits dans lequel « tombe » le soleil, dans l’autre sens, il serait un « soleil artificiel ».

C’est la seconde interprétation qui me parait la plus probable intuitivement, comme pour vous j’imagine. Mais n’écartons pas la première trop vite. Rappelons qu’il existe les Puits de lune, « moonwells » qui sont les équivalents côté kaldorei du PdS (avec un eau d’éternité plus diluée simplement) et surtout, qui pourraient tout aussi bien se renforcer en captant l’énergie de la lune : ils sont indéniablement liés à la magie d’Elune. On pourrait donc extrapoler en symétrique que le « sunwell » est lié à la magie de l’entité ‹ Soleil ›.

Du coup les deux interprétations peuvent aussi fonctionner en même temps. Le lore kaldorei prétend en effet que la déesse Elune dormait dans le Puits d’éternité - puits-mère à la fois du sunwell et des moonwells.

On peut par exemple imaginer que les eaux arcaniques ont une connexion ou « porte » énergétique ouverte sur l’énergie sacrée d’Elune, et que c’est ce que les prêtresses de la lune Elfe de la nuit exploitent encore simplement de nos jours ; mais que les premiers hauts-elfes ont fait dévier cette « porte » vers An’she-Belore, changeant ainsi la nuance de Lumière qui en jaillit. (Qui est en effet plus chaude et dorée que la lumière lunaire.)

(PS : Le puits de soleil d’avant sa destruction, version WoW Retail :
https://wow.zamimg.com/uploads/screenshots/small/828977.jpg

version Warcraft III moderne :


version Chronciles :
https://wow.gamepedia.com/File:Chronicle_Quel%27Thalas.jpg )
1 mention « J’aime »

Le puit du soleil, étant arcanique, est devenu une source de culte pour les quel’do. C’était le centre de leur civilisation et « religion », possible qu’en vénérant le puit, il a fini infusé d’énergie sacré, venant de la foi du peuple elfique.

Après je pense qu’à sa création, à W3, c’était plus pour faire le parallèle avec les kaldo et leur puits de lune, tu vois, les kaldo = la nuit, les quel’do = le jour. Puits de lune/ puits de soleil.

D’ailleurs, Rezan, qui est un dieux sauvage sacré (infusé de lumière) est aussi vu comme un loa du soleil par les zandalari.

Enfin c’est normal que la lumière soit affilié au soleil, puisque dans la nature c’est le soleil la source de lumière, symbolisant le jour. L’astre couvrant Azeroth de lumière.

Après une autre question, est ce que le soleil qu’on voit sur Azeroth, est le même qui éclair Argus, Draenor et toute les planètes? Non parceque si tout les planètes sont sur le même système solaire (si ça existe), je trouve ça un peu con que la légion ait besoin de portail et autre pour voyager d’Argus à Azeroth, en ayant des vaisseaux.

3 mentions « J’aime »

Ça n’a jamais été précisé… Le concept de système solaire est même absent du lore à ma connaissance !
On voit des sortes de planétaires (orrery) notamment via les sanctums thalassiens, des personnages astronomes, astromanciens (des télescopes, des choses plus élaborées avec les sorts d’Ethraeus) mais ça reste un décor et on n’a que peu d’infos sur l’Espace - la Grande Ténèbre.

On sait aussi que les constellations et astres en général sont une « source » de magie arcanique. (*)
On voit qu’ils ont un lien avec les Titans (il existe les êtres constellars qui leur sont liés, et peut-être le simple fait qu’ils aient ordonné les mondes, peut-être aussi placés les étoiles et donc les constellations ? à rapprocher peut-être aussi d’Elune qui crée une constellation à la mort d’Ysera on ne sait trop comment).

Draenor (de Warcraft) est décrite comme le Monde Rouge. Pour faire un parallèle à la culture IRL, c’est le surnom de Mars.
Je pense donc que les devs d’époque avaient Mars en tête en créant Draenor, et les Martiens dans leur idée d’expliquer les orcs de warcraft comme des extra-azérothiens (des… extra-terrestres).

De là on peut imaginer que Draenor et Azeroth, également décrits comme mondes jumeaux (comme on parle parfois de la Terre et Vénus, ou la Terre et Mars), puissent faire partie du même système solaire.
Sauf que rien ne l’affirme non plus.

Quant à Argus, je vois mal être avec, vu l’insistance du lore sur les distances prodigieuses qui le sépare du monde… bien que ça pourrait aussi bien être la distance de Jupiter ou Pluton… (mais il faudrait expliquer comment la Lumière les éclaire et réchauffe aussi bien malgré les différences de distances, ou pas d’ailleurs, vu que tgcm et que la Lumière n’est pas composée de photons dans l’univers Warcraft :joy: )

(*) Donc les puits elfiques, ley lines (lignes telluriques) et autres nexus sur Azeroth, désormais décrits comme dus à l’âme-monde suintant l’Esprit qu’elle avait en elle, ne sont pas les seules sources d’Arcanes, je pense même que c’est clairement un abus de parler d’arcane alors qu’ils s’agit de mana (dans l’univers classic, l’Esprit régénère le mana, c’est donc un clin d’oeil de Chronicles à ce propos, selon moi), or le mana est ce qui permet d’accéder effectivement aux sorts, de toutes sortes d’Eléments, énergies cosmiques primordiales comme la plus évidente d’entre elles, l’Arcane. (Mais aussi le Sacré)…

1 mention « J’aime »

Dans l’idée de Mars, il y’a aussi Mars = Arés = dieu de la guerre. Les orcs étant un peuple guerrier.

1 mention « J’aime »

Aussi, même si là ça reste de la symbolique d’arrière-plan (donc qui n’est pas explicite)

3 mentions « J’aime »

Bah y’a aussi qu’à la base les orcs viennent de Draenor certe, mais n’étaient pas censé être mag’har, et je pense aussi que Draenor rouge, vient du fait que la planète était démoniaque, et devait être entièrement comme la péninsule des flammes infernal, zone qui fait très martienne au final, en version démoniaque. Mais bon il fallait forcement créé une zone verte, casi saine, parceque "'oulalala y’a trop de rouge et de démon. Exactement comme le NF qui est censé être en hiver permanente, du au trone de glace et réveil du roi liche, mais on a des jungles tropicale et une belle forêt florissantes.

Ca devait être comme on voit à W3 en fait. l’OT et le NF.

2 mentions « J’aime »

Je trouve le petit couplet sur élune , et la vision des Taurens sur la lune et le soleil trés interessante pour ma part.
J’aimerai répondre/revenir à ton derniers petit couplet.
Je pense que l’absence quasi total d’info sur le soleil n’est pas un hasard.

Nous avons bon nombres d’indices et théories fusent sur la Déesse ; Naaru ; titan , astre , forme cosmique encore inconnue…etc

Nous avons un lien avec les titans , avec les larmes , élunaria ; un possiblelien avec les Naaru/la lumiére avec les larmes & le coeur de X’era , un lien avec l’ombre , la guerriere de la Nuit , la nature/vie (C.F. la fin des quêtes de Val’sharah)
Et si Elune n’était en réalitée que la moitiée de tout ça?

Les Taurens appellent les deux astres les yeux de la Terre-Mère , la Lune et le Soleil , Elune et ???.
Si Elune n’était ni un titan , ni un Naaru mais une entitée à l’Origine de notre Univers? Une entitée parmis deux , deux entitées se complétant l’une et l’autre , se complétant comme Lune et Soleil?
A la maniére d’un Anu et d’un Padomay pour reprendre ta partie TES.

Deux entitée ayant laissé une trace d’eux à proximitée d’Azeroth (et d’autres mondes ) sous la forme de lune et de soleil , à la maniére des 8 Divins pour continuer sur TES.

Comme les deux se compléteraient chacun des deux seraient à l’origine de plusieurs forces fondamentales de l’univers
Elune , la lune , serai à l’origine de l’ombre/vide (cf : guerriére de la nuit , rapport lune , nuit , noir) , la mort (nuit eternelle) et l’arcane (liens avec les titans qui pourraient potentiellement la voir comme leur mére).

Là ou le Soleil , cet autre entitée représenteraient la Lumiére (pour des raisons évidente) , la vie dont il serai à l’origine (je parle bien sur de la vie présente sur Azeroth avant les titans , les races primordiales et la flore) , et le fel (ici je vois sa plutôt comme un métaphore , le soleil et la lumiére apportent la salvation , mais également la fanatisme et la corruption quand poussé à l’extreme).

Comme je l’ai dit plus haut , deux entitées se complétant , Ombre et lumiére , Fel et arcane , vie et mort l’un ne peut exister sans l’autre et l’un et l’autre forment un tout , un tout à l’origine de tout.
Leur union aura donné naissance aux Naaru , être de lumiére pouvant passer à l’ombre avec une facilitée déconcertante.
Quand ils s’unissent , des miracles se produisent , comme l’éclipse de la mort d’Ysera , ou Elune est venue aider son conjoint car c’est dans l’ombre la plus noire que nous pouvont appercevoir la lumiére la plus brillante.

Quand à pourquoi le soleil est tant oublié?
Je dirai qu’Elune ou sont influence en est à l’origine ; à la maniére de la lune qui « avale » le soleil lors d’une éclipse , la beautée et le mystére de la lune « avale » la radiance et la chaleur du soleil. La lune est un astre mysterieux , magnifique et inatteignable , là ou le soleil est lui aussi inatteignable , il est également dangereux et imperceptible.

Pour finir , le fel , l’arcane , la mort , la vie , le vide et la lumiére représentent les 6 forces majeures de l’univers ; la Lune et le Soleil , Elune et cet autre entitée représenteraient les pilliers de celui-ci. L’un compléte l’autre , l’un combat l’autre , l’un aime l’autre , l’un ne peut exister sans l’autre car ils se renforcent et s’annulent mutuellement.

(c’était la théorie chiante de Lonath , désolé pour les fautes et la mauvaise écriture , il est 2h du mat , je suis claqué , mais je voulais pondre sa avant d’aller me pieuter)

Il n’y a pas qu’un seul soleil dans wow non?

Et si le Soleil et la Lune étaient tout simplement Elune.
Je m’explique, les deux sources sont donc des sources de Lumière. Les deux sources éclairent de façon bien distinctes, mais elles ont en commun celui de Lumière.

Les deux sont vénérés par les Taurens et par extension les Elfes (même si cela est du à un schisme. Elfe de la Nuit, Elfe de sang), même les Trolls les vénèrent (bon, leur croyance se rapporte plus envers les Loas qui sont infusés de la Lumière des Astres (Rezan, par exemple, comme cité plus haut)).

La phase lumineuse d’Elune, celle qui rayonne, qui éclaire le monde pourrait être sa forme réelle : La Vie qui fleurie grâce à la photosynthèse, la Chaleur qui réchauffe les coeurs et la Lumière qui rassure (qui ordonne (l’Ordre des choses) et qui unit sous une seule et même voie).
Et enfin la phase ténébreuse d’Elune, celle qui est toujours présente lorsque le soleil se doit de se reposer (on va dire ça comme ça) qui explique indirectement que les extrêmes ne sont pas forcément bon, et qu’ils doivent cohabiter (rappelant ainsi cette notion d’équilibre d’Elune) tout en rappelant aux gens que dans les ténèbres, la lumière est toujours présente, comme un espoir, un phare dans la masse ténébreuse du ciel sans soleil.

Enfin, c’est juste une idée qui m’est venue en lisant vos messages.

Le soleil, c’est An’she.

2 mentions « J’aime »

:stuck_out_tongue_winking_eye:

Je vois mal Elune, déesse spécifique au lore Elfe de la nuit, être l’entité être à l’origine de tout le cosmos.
Et en même temps c’est indéniable qu’elle était là aux débuts de l’univers puisque Xe’ra, une naaru des origines, est née d’Elune comme ça nous a été prouvé à Legion (et O’ros était son dernier et unique descendant).
Elune était donc là au temps où Lumière et Vide s’entrechoquaient.

Reste (à nous mais surtout aux devs) d’arriver à expliquer comment à la fois cette entité existait aux débuts de l’univers et en même temps s’est retrouvée enfermée ou investie ou relayée dans/par la lune Dame Blanche orbitant autour d’Azeroth, une âme-monde extrêmement tardive.

Mise à part cette énigme, je trouve ton observation intéressante, pour imaginer comment pourrait être intégrée à l’avenir une dualité Soleil - (E)Lune, par-dessus la dualité Lumière - Vide désormais établie.

Par contre on ne peut pas réduire Elune au Vide, car malgré son thème nocturne et sa phase obscure (cf. Temple de Sargeras et rite Guerrière de la nuit en effet) elle n’en reste pas moins une génératrice de sorts de Sacré, et créatrice de certains Naaru

  • aparté :
  • C’est à la fois vrai et à la fois le lore précise bien que c’est extrêmement rare et que le fait que ça nous semble arriver presque à chaque fois n’est qu’un biais d’observation, peut-être dû à l’interaction des Naaru avec des mortels (et tout le bazar qu’ils mettent là où ils passent…)

En revanche, pour moi Anu et Padomay ont déjà dans WoW leur équivalent direct : Lumière et Vide.

Ceci dit les significations ésotériques dans TES et dans WoW ont été interverties. Dans TES Anu-Stase représente la lumière et la stagnation et Padomay-Changement représente le mouvement et le vide ; dans Warcraft
la Lumière représente le mouvement (cf. description des premières lignes de Chronicles) tandis que le Vide représente la fin de tout mouvement, l’arrêt, la déperdition d’existence.

En revanche on peut suivre ton idée en imaginant que Soleil et Lune soient des entités superposées à ces forces primordiales, un peu comme Auri-El et Sithis sont superposés à Anu et Padomay, récupérant leurs attributs.

Là encore je vois mal Elune être « superposée » au Vide, mais on peut imaginer un schéma différent, par exemple Soleil et Lune serait sur un axe perpendiculaire au plan de la page représentant la cosmologie (qui deviendrait une représentation en 3D ou en profondeur si vous voyez mieux l’idée).

Enfin, tout ceci reste complètement spéculatif ! mais si j’étais à la place des devs après Shadowlands je verrais carrément une extension qui aborderait ce thème (après tout Pokémon a bien eu son Soleil et Lune :3 ) et j’en profiterais pour reforger totalement la map de Quel’Thalas qui serait un parfait cadre pour le sujet, mais c’est une autre histoire :stuck_out_tongue:

Ça serait un retcon complet de la séparation Elune-Mu’sha et Belore-An’she que nous connaissons (mais ils en seraient capables…)

Et puis je ne serais pas fan parce que je trouve l’autre idée (dualiste) plus inspirante et plus raccord avec ce qu’on sait.
Deux types de Lumière, deux portes d’entrée de la Lumière Sacrée dans les mondes mortels (et ensuite peut-être aussi deux types de Vide, en symétrique ? développer cette histoire de Lune Noire, et pourquoi pas un Soleil Noir / Eclipse ?)

Le truc, c’est qu’ils sont dans la simplification au maximum, y a de moins en moins de nuance dans leur jeu, du coup, il en serait clairement capable.
Après, j’aime l’idée des deux types de lumières.

en vrai une extension dessus pourrait permettre de remettre les sin’do sur le devant de la scène, ainsi que les taurens. Les kaldo ne sont proche que d’Elune, étant un peuple nocturne (si on rp kaldo on rp la nuit pas le jour :stuck_out_tongue_closed_eyes:) Donc les kaldo, c’est compliqué de les utiliser sur un thème d’équilibre au fond. Les taurens si.

M’enfin, comme dis plus haut, blibli fait dans la simplicité, et généralise tout, je suis sûr que, par exemple, les marche-soleil seront de vulgaire paladin comme les autres, parceque gp= paladin ou prêtre. Y’a qu’à voir juste les prêtresse d’Elune avec wow, elles manient de vulgaires sort sacré, pas lunaire. Y’a que Tyrande qui a des sorts lunaire. Ou alors à Nazmir ce sont des druides équi, qui lancent des sort courroux solaire.

Je pense qu’il y a là matière à réconcilier l’ensemble, les magies lunaire et solaire dans leurs spécificités, et la magie du Sacré et donc la Lumière dans son unicité. Ça devrait être un noble but, raccorder fermement roleplay et gameplay, lore et game design !

Ya toujours du potentiel, pas pour autant qu’ils s’en servent ou l’exploite. Ils feront le stricte minimum.

Ils resteront sur leur aquis. Du W3. Même quand ils innovent, y’a du W3. Je te jure je commence à detester W3 à force d’en bouffer à toutes les sauces.

Je sais pas, ils ont un racial qui change en fonction du moment de la journée, du coup…

Je dis simplement que les kaldo sont censé être des elfes nocturne, plutot actif la nuit, mais bon avec wow c’est impossible, en théorie tout le monde joue la journée. Imagine onpeut jouer kaldo que la nuit! :wink:

Bah…
C’est des persos que tu sors pour raid en fait :stuck_out_tongue:

2 mentions « J’aime »